Comment expliquer quelque chose à quelqu’un facilement ?

Vous vous débrouillez-vous seul lors d’un entretien d’embauche ou lors d’une présentation ? Si c’est le cas, vous vous posez peut-être la question :
« Que puis-je faire pour expliquer rapidement quelque chose sur le moment ? »
Heureusement, il existe des moyens de le faire et ce sont des moyens très simples. Auteur de Speaking Up without Freaking Out : 50 Techniques for Confident and Compelling Presenting, Matthew Abrahams nous informe : « Lorsque vous êtes dans une situation de parole spontanée, vous devez faire deux choses simultanément ».
Trouvez quoi dire.
Trouve comment le dire.
Examinons 8 structures d’expression spontanée qui vous permettent d’être à l’aise et de répondre immédiatement à toute situation d’expression orale.
Que sont les structures de parole spontanée ?
Une structure de parole spontanée est une façon de raconter une histoire. C’est une façon d’expliquer rapidement n’importe quoi en utilisant des structures simples pour encadrer une histoire.
« La structure vous libère. » Matthew Abrahams – Matthew Abrahams
Voici pourquoi les structures vous libèrent :
Les structures parlantes vous aident à expliquer n’importe quoi ad lib. Ils fournissent un moyen facile de structurer notre pensée et de nous empêcher de geler dans le moment présent.
Abrahams nous informe,
« Vous devez fixer des attentes et les structures le font. »
Je recommande fortement de regarder la vidéo suivante (la vidéo est longue et je vous recommande donc de sauter à 41 minutes où les structures d’expression spontanée sont discutées plus en détail) :

8 Structures de la parole spontanée
Examinons maintenant 8 structures orales spontanées :
1. Quoi ? Alors quoi ? Maintenant quoi ?

image via Stanford Graduate School of Business : Think Fast, Talk Smart : Techniques de communication.

Le cadre de développement de Terry Borton a été construit en 1970 et il s’agit d’une approche simple qui n’implique que trois questions : Quoi ? Alors quoi ? Maintenant quoi ? 1 J’ai récemment écrit sur ce cadre dans Razor-Sharp Thinking : the What-Why Method. Ce cadre nous fournit une formule pour répondre aux questions.
Quoi ? Que s’est-il passé ou que se passe-t-il ?
Alors quoi ? Pourquoi est-ce important ou quelles leçons pouvons-nous en tirer ?
Maintenant quoi ? Qu’allons-nous faire ensuite ou que devrions-nous faire pour aller de l’avant ?
2. qui ? Pourquoi ? Quoi ?
Abrahams nous fournit un moyen facile d’utiliser le cadre de développement de Borton lors de l’introduction de quelqu’un en changeant simplement le What to Who.
Qui ? Qui ils sont.
Pourquoi ? Pourquoi la personne est importante.
Quoi ? Ce que nous allons faire ensuite (c’est-à-dire écouter leur présentation).
3. Problème/occasion – Solution – Avantage

image via Stanford Graduate School of Business : Think Fast, Talk Smart : Techniques de communication.

Une autre technique puissante, mais extrêmement simple est la structure Problème (ou Opportunité) – Solution – Structure de bénéfices. Abrahams explique qu’il s’agit d’une excellente technique à utiliser lorsque vous lancez ou persuadez quelqu’un.
Problème/Opportunité. Que voulez-vous résoudre ou que voulez-vous capturer ?
Solution. Quelles sont les étapes pour y parvenir ?
Avantage. Quels sont les avantages pour leur organisation ?
4. ADD
Abrahams illustre une approche simple à utiliser pendant une période de questions et réponses d’un discours, d’une présentation ou d’une entrevue.
R : Répondez aux questions de façon concise (condensez vos informations en quelques mots succincts).
D : Détailler la réponse à l’aide d’un exemple (illustrer un exemple à l’aide d’une métaphore ou d’une analogie).
D : Décrivez la valeur de votre réponse à la personne qui pose la question.
5. TAKE
Un autre exemple d’une structure parlante simple offerte par Abrahams est TAKE. Il s’agit d’une excellente approche à utiliser pour accepter la reconnaissance.
T : Remerciez votre auditoire.
R : Reconnaître la récompense/réalisation.
K : Continuez sur votre lancée.
E : Terminer par un impact.
6. 1-3-1 Structure de la parole

Image via http://www.virtualspeechcoach.com/2014/09/

Les auteurs de The Secret Memory Booster in Public Speaking proposent une approche simple et puissante pour apprendre, se souvenir et présenter l’information en utilisant l’approche 1-3-1.
1 : Idée La première étape consiste à structurer votre idée par le biais de Prep (attirer leur attention avec des questions, une histoire, une citation ou une statistique saisissante), Promise (en particulier les avantages pour votre public) et Path (indiquer comment ils obtiendront la promesse ou prévisualiseront les points principaux).
3 : Thèmes ou Points principaux Ensuite, décrivez vos points principaux à l’aide des éléments suivants : SHARP, Phrase de puissance, Réflexion, Application, Phrase de puissance, puis Transition. SHARP = Histoire (anecdote, métaphore ou analogie), Humour, Activité, Activité, Référence/Citation, Photo/Propagande.
1 : Conclusion ou Appel à l’action Dans votre conclusion, utilisez les éléments suivants : Résumé (rappel aux points principaux), Questions/Réponses, Mémorable (lien avec l’introduction).
7. STAR

Image via http://www.rightattitudes.com/2008/07/15/star-technique-answer-interview-questions/

Cette technique est parfaite pour répondre aux questions comportementales typiques posées lors d’un entretien d’embauche. L’entrevue comportementale est une approche utilisée pour évaluer l’expérience passée d’un candidat et pour juger de la réaction à une situation semblable dans un emploi futur ; ainsi, elle est utilisée comme prédicteur du rendement futur. 2 Par exemple, supposons que vous êtes en entrevue pour un emploi et que l’intervieweur vous le demande,
« Décrivez une époque où vous avez dû…. »
Au lieu de parcourir la question avec une réponse incohérente, essayez la technique STAR :
S : Situation Détailler l’arrière-plan. Fournir un contexte. Où ça ? Quand ?
T : Tâche Décrire le défi et les attentes. Que fallait-il faire ? Pourquoi ?
R : Action Élaborez votre action spécifique. Qu’est-ce que tu as fait ? Comment ? Quels outils avez-vous utilisés ?
R : Résultats Expliquer (quantifier) les résultats : réalisations, reconnaissance, économies, etc.
8. Quoi – Pourquoi – Comment la rétroaction

Image via http://www.1000ventures.com/business_guide/crosscuttings/feedback.html.

Enfin, la structure parfaite pour grandir à partir du feedback est la structure What – Why – How. Portez attention aux commentaires que vous recevez (de tous ceux qui vous entourent – les gens, l’environnement, etc. Posez ensuite les questions suivantes :
Quoi ? Qu’est-ce qui se passe ? Ce qui mène à la compréhension du pourquoi.
Pourquoi ? Pourquoi cela se produit-il ? Ce qui nous amène à inventer de nouvelles choses (le Comment).
Comment ? Comment les choses peuvent-elles s’améliorer ? Cela nous conduit alors à changer nos actions, donc à revenir au Quoi (pour lequel le cycle ne se termine jamais).
En suivant ces 8 structures spontanées simples, vous découvrirez que vous pouvez facilement expliquer tout ce qui se trouve sur le revers de la manchette. Chacune de ces structures parlantes vous aide à structurer votre pensée et vous permet de répondre avec confiance dans n’importe quelle situation.
Ils vous permettent de raconter une histoire, d’établir des attentes pour votre public, de trouver quoi dire et comment le dire. Ainsi, une structure de parole spontanée vous libère.

Lord Byron Auteur

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *